Le secrétaire général du parti Al Joumhouri Issam Chebbi a assuré vendredi qu’il a été agressé et asphyxié par du gaz lacrymogène, utilisé pour disperser les manifestants.
Dans une déclaration à Shems Fm, Chebbi a ajouté que « des manifestants ont été arrêtés et agressés, par la police qu’on croyait républicaine mais elle s’est avérée avec un reflexe semblable au régime de Ben Ali. »