Le secrétaire général de l’Union Générale du Travail Nourredine Taboubi a annoncé qu’il refuse « toutes les tentatives de responsabiliser l’union syndicale de toutes les erreurs cumulées des partis et des gouvernements qui ont succédé au pays, » assurant qu’on ne peut pas « écarter la politique du plan social et économique. »
Dans une déclaration à Shems FM, Taboubi a rappelé « les positions claires et inchangées de l’UGTT. »