Le taux de rejet des chèques en Tunisie a progressé de 17,7 %, au 1er semestre 2022. En fait, plus de 2 millions de chèques représentant un montant de 1,4 milliard de dinars ont été rejetés, sur un total de 12 millions de chèques (56 milliards de dinars), c’est ce qui ressort du « bulletin périodique sur les paiements en Tunisie », publié lundi, par la Banque Centrale de Tunisie (BCT). D’après ce bulletin, les opérations de paiement par voie électronique ont augmenté en nombre de 38 %, à 5,8 millions opérations et en valeur de 62 %, à 390 millions de dinars, entre 2021 et 2022 (1er semestre). Il est à noter que le nombre de sites marchands a évolué de 39 %, passant de 1 200 sites, à fin juin 2021, à 1 670 sites à fin juin 2022. Les indicateurs de la monétique révèlent, également, que le parc des points d’acceptation de la monétique compte à fin juin 2022, plus de 3 mille opérations DAB/GAB (en hausse de 0,8 % en comparaison avec juin 2021), 30 mille TPE (+5,2 %) et 6 millions de cartes bancaires (+7 %). S’agissant de l’activité monétique, la BCT a fait état d’un usage plus renforcé de cartes bancaires pour le paiement. Ces paiements ont mobilisé un montant de l’ordre de 1928 MD, au 30 juin 2022, contre 1 172 MD, durant la même période de l’année dernière, ce qui représente une hausse de 65 %. De même, une nette accélération du volume des moyens de paiement télé compensés (chèques, prélèvements, lettres de change et virements moins de 100 mille dinars) a été observée, et ce, en raison de la relance économique après la crise sanitaire de l’année précédente.