Le syndicat national des journalistes tunisiens et le syndicat général des médias ont annoncé la tenue d’un rassemblement jeudi 13 octobre, à la place de La Kasbah.
Les deux syndicats ont demandé à la présidence de la République et du gouvernement, lors d’une conférence de presse tenue mercredi 5 octobre, au siège du syndicat des journalistes, la tenue d’un entretien urgent pour examiner la situation « dangereuse » dans les médias confisqués et dans la société SNIPE La presse.
Les deux parties ont assuré qu’ils sont prêts à « toutes les formes de militantisme, dont le boycott de la couverture des élections du 17 décembre, pour défendre la pérennité de ces sociétés et les droits des employés, en cas d’absence de réactivité. »
Comme ils renouvelé leur refus de l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire en faveur de ces établissements, tout en assurant qu’ils sont prêts au dialogue sérieux et présenter d’autres alternatives.