Le présidente du Parti destourien Libre Abir Moussi a annoncé que «son parti est en train de former un dossier afin de présenter une plainte contre tous les candidats aux élections législatives, prévues pour le 17 décembre 2022, ainsi que, contre le président de la République, la cheffe du gouvernement, la ministre des Finances, et l’Instance des élections (ISIE) et son directeur exécutif.»
Dans une déclaration à Shems Fm, en marge d’une conférence de presse, Moussi a ajouté qu’elle va porter plainte contre « les alliances criminelles sur les réseaux sociaux. »
Elle a par ailleurs, renouvelé son refus des élections législatives qu’elle qualifie de « crime contre les Tunisiens. »