En réponse à un appel lancé par le bureau régional de l’UGTT à Sidi Bouzid, une marche protestataire a été organisée, aujourd’hui, par un grand nombre d’enseignants, de représentants de la société civile et d’organisations nationales et régionales, afin de dénoncer la manière avec laquelle les autorités sécuritaires sont en train de traiter les revendications sociales des enseignants.

Les participants à cette marche protestataire ont scandé des slogans qui dénoncent l’intervention violente des forces de l’ordre afin de disperser les manifestants, en visant spécifiquement le recours à l’utilisation des bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants qui protestaient devant le siège de la délégation régionale de l’enseignement à Sidi Bouzid
Toujours en réponse à un appel de grève de 2 heures lancé par le bureau régional de l’UGTT, de nombreuses perturbations ont été enregistrées aujourd’hui, dans la prestation des services des institutions étatiques qui ont suspendu leurs activités de 10h00 à 12h00. 
Rappelons que le bureau régional de l’UGTT à Sidi Bouzid avait publié hier un communiqué, dans lequel il a dénoncé l’intervention violente des agents de sécurité pour disperser une manifestation d’enseignants, et où il a fait porter la responsabilité de cet acte au gouverneur et au chef du poste de police de la région. 
Dans ce même communiqué, l’UGTT a appelé à ce que le gouverneur et le chef du poste de police de Sidi Bouzid, soient tous deux limogés.