Les activistes de la campagne ” Fech Nestanew ” se sont rassemblés aujourd'hui 12 janvier 2018 devant le siège du gouvernorat de Tunis et le théâtre municipal pour réclamer l’abrogation de la loi de finances de 2018 et la révision des prix des produits de consommation.
 
Ils ont, également, appelé à la nécessité de libérer les personnes arrêtées lors des récentes manifestations.
 
Les protestataires ont brandi des cartons jaunes comme un appel au gouvernement pour réviser ses décisions.
 
Le mouvement de protestation a été marqué par la présence de personnalités civiles.
 
Hamdi Ferchichi, l’un des dirigeants de cette campagne a critiqué le gouvernement qui a, selon lui, ignoré les revendications du peuple, appelant à la nécessité de mettre en place des politiques qui répondent aux attentes de la classe démunie.
 
Zouheir Hamdi du Front Populaire a, de son côté, exhorté le gouvernement et à sa tête Youssef Chahed de cesser ses accusations contre son parti en allusion aux actes de vandalisme qui surviennent la nuit.
 
Notons que l’avenue Habib Bourguiba ainsi que ses rues perpendiculaires et adjacentes ont été marquées par une forte présence policière, notamment devant les instituons publiques.