Suite à des actes de violence et de heurts entre étudiants, il a été décidé de fermer la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Sousse, a annoncé, jeudi, son doyen, Montasser Ouardi.
 
Dans une déclaration à la TAP, Ouardi a indiqué qu’il a demandé à tous les étudiants d’évacuer la faculté afin de préserver leur sécurité et celles des professeurs et du personnel administratif.
 
Il s’est dit surpris par l’escalade adoptée par certains étudiants pour des raisons qu’il a qualifié de “futiles” sans autres précisions , ajoutant que certains d’entre eux sont allés jusqu’à fermer les salles et empêcher les professeurs d’assurer leurs cours et de passer les examens.
 
Selon lui, certains ont même empêché la tenue d’une réunion entre le doyen, les professeurs et les étudiants qui avait pour objectif d’apaiser la tension.
 
Il a ajouté que les séances de dialogue et de négociation organisées par les représentants des étudiants et les structures syndicales ont échoué.