Les dix ouvriers de l’usine ‘Choco Tom’ de la société l’Appétissante ont été libérés ce lundi, après leur comparution avec 16 autres ouvrières, en état de garde de vue, devant le juge d’instruction du tribunal de première instance de la Manouba, pour « entrave à la liberté du travail », « dommage à la propriété d'autrui » et « menace d’incendier l’usine », selon l’avocate de défense Leila Toukebri.