Une grève générale est observée, mardi, dans la délégation de Remada (gouvernorat de Tataouine), à l’appel des protestataires ”d’El Karama” pour revendiquer le “droit de la délégation au développement”.

Dans une motion rendue publique lundi, la coordination du sit-in d’El Karama a, également, appelé à un rassemblement, devant le local de la délégation.

Le sit-in d’El Karama qui avait démarré, depuis trois semaines, à Remada, est un mouvement de protestation contre la “marginalisation” de la délégation considérée comme “le plus grand producteur de pétrole” dans le pays, mais qui enregistre le plus fort taux de chômage