Une séance de travail a été tenue, mardi, au siège du gouvernorat de Monastir et consacrée au suivi des préparatifs pour la saison de la récolte des olives qui démarre début novembre.

Il a été décidé, lors de cette réunion, d’interdire la vente anarchique des olives, d’aménager un marché régional à Jemmel pour la vente des olives et de renforcer le contrôle au niveau des huileries.

Une baisse est attendue cette année dans la récolte des olives au gouvernorat de Monastir. La production des olives est estimée à 3500 tonnes (l’équivalent de 700 tonnes de l’huile) contre 91500 tonnes un an auparavant, selon Mounira Gharbi, directrice du département de la production végétale au Commissariat régional de la production agricole à Monastir.

Durant la dernière décennie, la récolte des olives dans la région atteint en moyenne 60000 tonnes, soit l’équivalent de 12000 tonnes de l’huile.
A Monastir, les oliveraies couvrent 36700 ha (soit 3,5 millions d’oliviers) dont 5000 ha consacrés aux olives biologiques. Le gouvernorat compte 124 huileries.