Le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Kasserine Achref Youssfi a démenti les informations selon lesquelles des personnes ont été arrêtées, en lien avec le décès du caméraman Abderrazak Rezgui.
Achref Youssfi a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour homicide avec préméditation et non assistance à personne en danger.
« Au cas où il s’avèrerait que des individus y étaient impliqués, la loi sera appliquée, » a-t-il souligné.