Le porte-parole du tribunal de première instance de Kasserine, Achraf Youssefi, a indiqué que les informations faisant état d’aveux par le suspect dans l’immolation par le feu du caméra-man Abderazzak Zorgui “sont de nature à nuire au secret de l’instruction”.

“La seule source autorisée à fournir des informations sur cette affaire est le tribunal de première instance de Kasserine”, a-t-il affirmé, soulignant que, tant que l’enquête est ouverte, aucune information ne peut être divulguée afin de préserver sa confidentialité et le déroulement de l’enquête.

La sous-département chargé des affaires pénales au sein du département de la police judiciaire a arrêté mardi le suspect dans l’affaire de la mort du cameraman Abderazek Zorgui qui a été placé en garde à vue en coordination avec le premier juge d’instruction du troisième bureau du tribunal de première instance de Kasserine chargé de l’affaire, selon un communiqué du ministère de l’intérieur.

Le suspect, âgé de 18 ans, habite dans le quartier Al Karma à Kasserine. 

TAP