Le ministère public au tribunal de première instance de Sousse a autorisé jeudi, l’ouverture d’une enquête au sujet du décès d’une Tunisienne, trentenaire, dans une chambre d’hôtel, selon le porte-parole du tribunal Mohamed Helmi Missaoui.
Missaoui a indiqué que le représentant du ministère public s’est à l’hôtel après la réception d’un appel téléphonique, selon lequel un cadavre d’une femme a été découvert. Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte.
Une source a assuré à Shems FM que les accusés sont deux libyens. Ils sont recherchés.