Le tribunal de première instance de Sousse a condamné le délégué de Sidi el Heni à 8 mois de prison avec sursis et une amende de 800 dt, et ce, pour avoir pris le volant sans permis de conduire et incitation à un faux témoignage, selon le porte-parole du tribunal de Sousse 1 Mohamed Helmi Missaoui.