Le gouvernorat de Tataouine est entré, ce vendredi, dans une grève ouverte. Cette grève a été annoncée par la coordination d’el Kamour en coordination avec l’union régionale du Travail, et ce pour en signe de protestation contre l’issue du conseil ministériel concernant le développement dans la région.
La plupart des administrations et services publics ont répondu à cet appel, mis à part les hôpitaux et les centres d’examens. Le secteur privé a poursuivi ses activités selon le correspondant de Shems FM dans la région.