Le porte-parole du tribunal de première instance à Kasserine Riadh Nouioui a assuré au correspondant de Shems Fm, vendredi 16 octobre, que le juge d’instruction, chargé de l’affaire de Abderazzek Khachnaoui décédé dans la démolition de son kiosque, a publié deux mandats de dépôt contre le chef de poste de police et le chauffeur de la pelle mécanique.
Le maire de Sbeitla et le chef du district de police sont accusés de meurtre volontaire, mais restent en liberté.
L’enquete est toujours en cours avec d’autres parties.