Le magazine américain Time a choisi ‘The Silence Breakers’ pour étre ‘Personne de l’année' et rendre hommage aux femmes qui ont rompu le silence sur le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles et autres inconduites sexuelles dont elles ont été victimes dans leurs milieux respectifs.
 
Le mouvement des « briseuses de silence » a commencé spontanément en octobre 2017 l’actrice américaine Alyssa Milano a lancé sur Twitter : « Si vous avez été harcelées ou agressées sexuellement, écrivez ''moi aussi'' en réponse à ce message ». Le mot-clic a été repris près d'un million de fois en 48 heures.
 
Propulsé par les réseaux sociaux, le mot-clic #MeToo (#MoiAussi) a causé la chute de plusieurs pérsonalités importante aux états-unies puis dans le monde, et a poussé des milliers de personnes à   dénoncer des agressions sexuelles qu’elles ont subi.
 
La couverture du prochain numéro du magazine montre les premiéres victimes qui avaient osé dénoncer leurs agresseurs.
 
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping faisaient également partie des finalistes pour étre désigné ‘Personne de l’année’, de même que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.