Les garde-côtes grecs ont annoncé mercredi que le navire de transport "Andromeda", battant pavillon tanzanien, avait été saisi il y a quelques jours au large de l'île de Crête avec un chargement d'explosifs à destination de la Libye.
 
Le cargo a été intercepté au large de la Crète samedi, ont annoncé les garde-côtes mercredi. Il avait à bord 29 conteneurs renfermant notamment du nitrate d'ammonium et des détonateurs.
 
Le contre-amiral de la marine grecque a expliqué à la presse que le matériel trouvé à bord "aurait pu servir dans des carrières mais aussi à la fabrication de bombes et à commettre des actes de terrorisme".
 
D'après le manifeste du navire, il avait pris sa cargaison en Turquie dans les ports de Mersin et d'Iskenderum et devait à l'origine se rendre à Djibouti et à Oman.
 
Mais, ont expliqué les garde-côtes grecs, le capitaine a ensuite reçu l'ordre de mettre le cap sur Misrata, en Libye, et d'y décharger toute la cargaison.
 
Les huit membres de l'équipage ont été arrêtés et seront présentés devant un juge jeudi.
 
 
Reuters