L'offensive militaire turque dans l'enclave d'Afrin, une zone contrôlée par les Kurdes dans le nord de la Syrie, a pour l'instant causé la mort de 180 civils, et en a blessé 413 autres, selon un communiqué publié lundi par les forces kurdes.
 
Les pertes civiles comprennent des femmes, des enfants et des personnes âgées, a déclaré le communiqué, ajoutant que les noms des morts et des blessés étaient consultables à l'hôpital d'Afrin.

La campagne militaire turque contre l'enclave d'Afrin, qui a débuté le 20 janvier, a également tué 98 combattants au sein des forces dirigées par les Kurdes.
 
Le communiqué a par ailleurs affirmé que 862 combattants appartenant à l'armée turque ou aux rebelles syriens combattant à ses côtés avaient été tués.
 
Selon le communiqué, les forces aériennes turques ont lancé 668 frappes aériennes sur Afrin, et les forces soutenues par la Turquie ont commis jusqu'à 2 645 "attaques aveugles" avec divers armements.
 
Les forces kurdes ont récemment réussi à abattre deux hélicoptères et deux drones turcs, tuant au total 11 soldats turcs ; elles ont détruit 51 véhicules blindés, et en ont endommagé 15 autres, a ajouté le communiqué.
 
Un récent rapport de l'ONU affirme qu'au moins 15 000 personnes auraient été déplacées depuis le début de l'opération turque contre les combattants kurdes d'Afrin.