Les forces turques et leurs alliés rebelles syriens n'étaient qu'à 4 km au nord-est d'Afrine, ville sous contrôle des Kurdes située dans le nord de la Syrie, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un réseau d'observateurs basé à Londres.

L'armée turque a réussi à prendre trois villes samedi, portant ainsi à 221 le nombre de villes et villages passés sous son commandement depuis le lancement de l'opération "Rameau d'olivier" le 20 janvier dernier, a précisé l'OSDH. Environ 35% des villages de la région d'Afrine sont contrôlés par les forces turques.
 
Vendredi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'armée turque assiégeait Afrine et était prête à entrer dans la ville "à tout moment".
 
Jeudi, le ministre turc des Affaires étrangères a fait savoir que les forces turques achèveraient l'offensive contre Afrine d'ici mai et mèneraient une opération conjointe contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak aux côtés de l'armée irakienne.
 
L'opération turque en Syrie vise à éliminer les combattants des Unités de protection du peuple (YPG), qu'Ankara considère comme un groupe terroriste affilié au PKK.