Le Maroc et la Turquie ont convenu, mercredi 15 janvier, de réviser les conditions de l'Accord de libre-échange actuel liant les deux parties depuis 2006, selon l'agence de presse officielle MAP.
En marge de la 5e session du comité mixte de suivi de l'Accord de libre-échange Maroc-Turquie, co-présidée par le ministre Marocain de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, et la ministre Turque du Commerce, Ruhsar Pekcan, les deux parties ont convenu de porter le commerce bilatéral à un niveau "plus équilibré et encourager les investisseurs turcs à investir au Maroc dans l'industrie de production de même qu'encourager les exportations marocaines vers la Turquie ".
La veille de la visite de la ministre turque du Commerce, Elalamy a souligné que le Maroc ne peut rester lié par un accord de libre-échange avec la Turquie sous sa forme actuelle, affirmant: « Je leur ai dit clairement, soit l’on trouve des solutions et revoir cet accord, soit on le déchire »
Rappelons que le déficit commercial du Maroc avec la Turquie a explosé en 2018 pour atteindre 16 milliards de dirhams à cause de la baisse des exportations marocaines pour la deuxième année consécutive et une poursuite de la croissance des importations de Turquie.