La Chine a décidé, lundi 31 mai, de supprimer la limite de deux enfants par couple dans l’espoir de faire repartir la natalité dans le pays.
Cette décision survient quelques semaines après la publication des résultats du dernier recensement décennal, qui a révélé une forte baisse du taux de natalité dans le pays le plus peuplé du monde.
Après plus de trois décennies de « la politique de l'enfant unique », la Chine a assoupli ses règles en 2016, autorisant tous les Chinois à avoir un deuxième enfant. Mais sans parvenir à faire repartir la natalité.
L'année dernière, marquée par l'épidémie de Covid, le nombre des naissances est tombé à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019. Cette année-là, le taux de natalité (10,48 pour 1.000) était déjà au plus bas depuis la fondation de la Chine communiste en 1949.
La Chine comptait l'an dernier plus de 264 millions de personnes âgées de 60 ans et plus. Cette classe d'âge constitue désormais 18,7% du total, soit une hausse de 5,44 point de pourcentage par rapport au recensement de 2010.
A l'inverse, la population d'âge actif (15 à 59 ans) ne représente plus que 63,35% du total, en repli de 6,79 points sur 10 ans.
 

(avec Agences)