Le taux d'incidence sur sept jours de la Covid-19 en Allemagne a atteint un nouveau record avec 528,2 nouvelles infections pour 100.000 habitants, contre 375,7 la semaine dernière, a annoncé lundi l'Institut Robert Koch (RKI) en charge des maladies infectieuses.

Le RKI a enregistré 34.145 contaminations au cours des dernières 24 heures, soit environ 8.900 de plus que la semaine dernière. Vendredi, le nombre de nouveaux cas journaliers de COVID-19 en Allemagne avait franchi la barre des 90.000 pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Le ministre de la Santé, Karl Lauterbach, a mis en garde contre la vague du variant Omicron du nouveau coronavirus. "Nous sommes confrontés à des semaines difficiles", a-t-il indiqué au journal Bild am Sonntag. "Un niveau élevé d'infections endémiques signifie que des centaines de milliers de personnes tomberont gravement malades et que nous devrons à nouveau déplorer la mort de milliers de victimes du coronavirus".

Au contraire, le virologue Christian Drosten estime que le variant Omicron est une "chance" d'atteindre un état endémique. "Nous ne pouvons pas continuer éternellement d'immuniser toute la population tous les quelques mois avec des rappels de vaccination", a-t-il expliqué dimanche au journal Tagesspiegel.

En date de dimanche, 72,7% de la population du pays a été entièrement vaccinée avec au moins 39,2 millions de doses administrées, selon les chiffres officiels. Cependant, 20,7 millions de personnes ne sont toujours pas vaccinées en Allemagne.

Le chancelier Olaf Scholz a souligné sur Twitter que la "meilleure protection contre les cas graves de COVID-19 est et demeure la vaccination". L'Allemagne a atteint une "étape importante" en administrant au moins une dose de vaccin à 75% de sa population. "Ensuite, nous devons viser la barre des 80%", a-t-il écrit dimanche.