Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé jeudi 15 septembre la découverte d'une "fosse commune" dans la ville d'Izioum reprise aux Russes dans le cadre de la contre-offensive menée dans la région de Kharkiv (est). 

"Des journalistes ukrainiens et internationaux viendront à Izioum. Nous voulons que le monde sache ce qui se passe réellement et ce à quoi l'occupation russe a conduit. Boutcha, Marioupol, maintenant, malheureusement, Izioum...", a soufflé Volodymyr Zelensky dans son adresse vidéo quotidienne, sans toutefois partager plus de détails sur le nombre de personnes enterrées ni sur les causes de leurs décès. Un conseiller de la présidence a évoqué la présence de "450 tombes".