”La hausse de vitamine D dans le sang protège à 77% le corps contre les maladies cancéreuses.” a déclaré Leila Alouane, chef de département formation et information à l’institut national de nutrition.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge d’une journée d’information sur la lutte contre le cancer, la responsable a indiqué que les résultats préliminaires de certaines études scientifiques ont prouvé que la vitamine D aide à renforcer le système immunitaire, empêche le développement des tumeurs cancéreuses et prévient l’ostéoporose.

Elle a ajouté que la préservation d’un taux important de cette vitamine dans le corps multiple les chances de guérison chez les malades de cancer dont notamment les femmes atteintes du cancer du sein et réduit le taux de mortalité chez elles.

Alouane a précisé que la vitamine D est disponible dans les aliments comme le lait et dérivés ainsi que dans le foie, soulignant la nécessité de s’exposer aux rayons de soleil pendant une quinzaine de minutes par jour pour permettre au corps d’absorber des quantités suffisantes de cette vitamine.

Elle a également signalé que la vitamine D absorbe le calcium et le place dans les os mettant l’accent sur l’importance du calcium dans la prévention de l’ostéoporose et la régulation des battements du cœur ce qui aide à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Organisée par l’association tunisienne de lutte contre le cancer à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer célébrée le 04 février de chaque année, cette manifestation a permis de présenter les principales actions de l’association depuis sa création il y a cinq ans comme les caravanes de santé itinérantes.

A noter que le cancer du sein touche essentiellement les femmes avec un taux de 25,4% tandis que le cancer du poumon touche plus les hommes (22%).